TIC 2009 Index du Forum TIC 2009
Mettez vos idées pour un tic inoubliable !!!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

parrainage essco/cpb
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 13, 14, 15  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TIC 2009 Index du Forum -> TIC 2009 -> TIC 2009
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Deuf


Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 3 144
Localisation: Le Passage

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:00 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

j'irai limite jusqu'au Nerd à ce niveau la...


Un nerd (prononcer neurde), dans le domaine des stéréotypes de la culture populaire, est un terme anglais désignant une personne solitaire et intelligente, à la fois socialement handicapée et passionnée par des sujets liés à la science et aux techniques.
En français, le mot qui s'en rapproche le plus est : « polar ». Issu du mot « polarisé », ce terme de l'argot scolaire désigne un étudiant qui concentre toute son activité sur ses seules études sans manifester aucune curiosité par ailleurs.
Apparu à la fin des années 1950 aux États-Unis, le terme est devenu plutôt péjoratif, à la différence de geek. En effet, comparé à un geek, un nerd est plus asocial, et plus polarisé sur ses centres d'intérêts, auxquels il consacre plus de temps.
Sommaire [[url=javascript:toggleToc()]masquer[/url]]
//<![CDATA[ if (window.showTocToggle) { var tocShowText = "afficher"; var tocHideText = "masquer"; showTocToggle(); } //]]>

Définition propre au jargon informatique [modifier]
Fréquemment, ce qualificatif concerne une personne passionnée d'ordinateurs, passant ses journées sur Internet. Pour cette raison, le libellé de « n3rd » est parfois employé pour la désigner. Notons au passage que « n3rd » est un mot écrit en Leet speak.

Définition d'ordre général [modifier]
Le langage a sans doute évolué ces dernières années suite à l'essor exponentiel de l'Internet, mais à l'origine, le terme « nerd » n'est absolument pas spécifique à l'informatique. Ce terme argotique, surtout employé par les élèves des lycées américains (qui ont l'habitude de classer les élèves en catégories pré-établies : les sportifs, les gothiques, etc.), peut se traduire par « intello » (avec la nuance péjorative que cela implique pour certains) : on peut ici se référer au stéréotype (cf. pas mal de sitcoms, comme Sauvés par le gong ou Parker Lewis ne perd jamais) du gars à lunettes inscrit au club de jeu d'échecs et/ou d'astronomie, qui a toujours réponse à tout, mais utilise des mots compliqués que personne ne comprend, ce qui agace bien ses petits camarades.
Contrairement au geek (plutôt technicien dans l'âme, et essentiellement tourné vers les nouvelles technologies comme l'informatique), le nerd se passionne pour tout ce qui touche au domaine scientifique en général (et en particulier les sciences dites « dures », comme les mathématiques ou la physique), ce qui en fait plutôt un théoricien. Il y a toutefois un point commun important entre le geek et le nerd qui consiste à faire confiance, a priori et en priorité à des médias informatiques pour acquérir le savoir nécessaire à l'expression de leurs doutes.
Les connotations associées au terme nerd (ainsi qu'à son cousin le geek) varient beaucoup selon les personnes qui l'emploient. On retrouve d'ailleurs la même ambiguïté avec le terme d'otaku.

Caractéristiques générales d'un nerd [modifier]
Le nerd est un geek, dont il reprend les caractéristiques suivantes :
  • une grande curiosité dans tous les domaines scientifiques et techniques ;
  • un attrait pour les sciences, la science-fiction et tout ce qui se rapporte à la technologie ; associé à des pulsions consuméristes déraisonnées dans ces mêmes domaines;
  • un désintérêt pour les modes vestimentaires ;
  • un goût analytique pour la musique ;
  • une certaine forme de dysfonction sociale, particulièrement avec les personnes du sexe opposé ;


Nerds issus de la culture populaire [modifier]




Un geek (terme anglais) se prononçant [giːk] ("guiik") est un stéréotype décrivant une personne passionnée, voire obsédée, par un domaine précis. Le plus souvent le terme "geek" est employé dans le domaine de l'informatique. L'archétype le plus célèbre du geek est celui du jeune (ou de l'adulte resté jeune) féru de sciences, de nouvelles technologies et de super-héros. Il s'étend aujourd'hui de plus en plus fréquemment au monde du jeu vidéo (particulièrement aux MMORPG), aux jeux de rôle ainsi qu'à l'univers fantastique littéraire et/ou cinématographique, et plus généralement à l'informatique. Il est intéressant de noter que l'on confond souvent les geeks et les nolifes. Une telle confusion est généralement mal perçue par les « vrais » geeks.
Sommaire [[url=javascript:toggleToc()]masquer[/url]]
//<![CDATA[ if (window.showTocToggle) { var tocShowText = "afficher"; var tocHideText = "masquer"; showTocToggle(); } //]]>

Origine du terme [modifier]
Selon l'Oxford American Dictionary, l'origine du mot se trouve dans le moyen haut-allemand Geck, qui désigne un fou, un espiègle et du néerlandais Gek qui désigne quelque chose d'étrange, de ridicule, un fou de carnaval.
Dans le Nord et l'Est de la France, on trouve le mot patois Gicque qui désigne un fou de carnaval. En Alsace, lors des défilés de carnaval, on porte des Shellekapp, Gickeleshut ou bien des Bonnets de Gicque, avec des pointes et des clochettes. Lors des bals du Carnaval de Dunkerque, on danse des Rondes de Gicques.
Au XVIIIe siècle, dans l'Empire austro-hongrois, les cirques ambulants présentaient déjà des Gecken, des monstres de foire, personnes avec des déformations, femmes à barbe, etc. De nombreux arrêtés municipaux interdisaient à ces bateleurs de pénétrer dans les villes avec leurs monstres ou les obligent à les faire coucher avec les bêtes dans les granges.
Vers la fin du XIXe siècle, en Amérique du Nord, dans les foires, on a commencé à présenter des Geeks dans les side-shows, ces expositions annexes aux spectacles de cirque. On y présentait souvent des freaks c'est-à-dire des monstres de foire, des personnes ayant un handicap étrange ou une déformation physique vraie ou fausse.
Dans ce « bestiaire », le geek était souvent une personne handicapée mentale (Syndrome de Down) ou bien un artiste de cirque ne pouvant plus participer aux numéros habituels. Il se tenait généralement nu, dans une cage, couvert de boue, vêtu de peaux de bêtes et rugissait et secouait les barreaux de la cage pour effrayer les visiteurs ayant payé pour le voir. On le présentait comme le « chaînon manquant », comme l'« homme sauvage » capturé en forêt. Parfois on lui faisait égorger ou décapiter des poulets avec ses dents et le geek devait faire semblant de boire leur sang.
Dans sa trilogie romanesque The Deptford Trilogy, l'auteur Robertson Davies décrit sa rencontre avec un artiste de cirque alcoolique que l'on force a faire le geek dans une cage.
Aux États-Unis, le terme va ensuite être appliqué aux gens décalés et bizarres, qui ne s'intègrent pas dans la société. Dans les années 1920, des auteurs comme Meyer Levin, Upton Sinclair ou Truman Capote utilisent le terme pour désigner des hommes solitaires et un peu fous que l'on peut voir rentrer chez eux, les vêtements négligés, les cheveux en désordre et absorbés dans leurs pensées.
Dans Tennessee Waltz de Nic Franton, le héros dit, en parlant d'Albert Einstein : « Look at this guy's hair, what a geek! » (« Regarde la coiffure de ce mec, quel gicque ! »).
On attribue également une origine militaire au terme qui serait l'acronyme de General Electric Engineering Knowledge (« connaissances générales en ingénierie électrique »)[1].

Le terme « geek » aujourd'hui [modifier]
Ce n'est que vers les années 1960, avec le développement des calculatrices et des ordinateurs, que le terme a commencé à s'utiliser pour parler des « forts en maths » et autres « intellos » en science et technologie qui - dans les lycées et les universités - ne s'intéressaient pas au sport et aux surprise-parties comme leurs camarades.
« Au départ, le terme vient de l'américain freak, monstre de foire », explique David Peyron, réalisant une thèse en sociologie sur la culture geek. « Dans les lycées, c'étaient les intellectuels mis de côté. Des intellos en sciences et nouvelles technologies. Comme ils étaient isolés, ils se sont réfugiés dans des mondes imaginaires »[2].
Aujourd'hui ce terme est le plus souvent employé pour désigner un individu isolé du monde extérieur, un nolife, bien que ceux qui se prétendent geek insisteront vivement sur la différence entre eux et ceux qu'on qualifie de nolife. Un véritable geek n'est pas qu'un accro aux nouvelles technologies. Le cliché le plus basique d'un geek c'est celui de quelqu'un qui non seulement adore la science, l'informatique et la technologie en général, mais aussi qui se trouve être un fan de science fiction et de fantastique (Star Wars, Star Trek, Le Seigneur des Anneaux, etc.). Un geek possédera d'ailleurs une excellente culture générale dans tous ces domaines. Le cliché le plus répandu, c'est lorsqu'on considère qu'un geek n'a aucune vie sociale. Même si, avec l'apparition d'internet, les geek qui restent le plus souvent enfermés chez eux passent énormément de temps à communiquer avec d'autres geek, par le biais de forums de discussions, de tchats et de jeux en réseau. Il y a de l'évolution.
Le terme geek possède donc plusieurs définitions, mais la même étymologie.

« Rencontres geek » [modifier]
Il est difficile de fixer la limite entre une rencontre que l'on peut qualifier de geek ou une simple rencontre d'amateurs. Là encore, seule l'idée qu'en retiennent les participants peut faire la différence. Par généralisation, les manifestations qualifiées de rencontres geeks traitent des thèmes technologiques, SF ou associés. Cependant, le geek se démarque souvent par une utilisation intense d'acronymes, et la transformation de produits en blagues personnifiées (typiquement, un produit informatique jugé mauvais servira de référence à tout échec, quel que soit le domaine), le tout uniquement compréhensible par le groupe auquel il appartient.
  • Sans entrer dans le détail, les rencontres du logiciel libre, qu'elles soient locales ou générales sont acceptées comme des rassemblements de geeks si elle contient autre chose que des conversation portant sur le logiciel en question.
  • Les rencontres de jeux multi-joueurs de toutes sortes, les lan-parties, les démonstrations de jeux, les présentations ou les ventes de nouveaux jeux informatiques sont considérés comme des rassemblements de fan de jeux vidéo et rien de plus. Ces gens sont jugés comme étant des geek par les personnes les entourant et qui ne s'intéressent pas à ce genre de réunion qui se déroule souvent avec des amis proches.
  • Les rassemblements de jeux de rôles GN grandeur nature voire de reconstitution historique .
  • Plus récemment est apparue l'expression Gok, qui désigne les gothiques geeks. (Voir mouvement gothique)[réf. nécessaire]


Le « syndrome geek » [modifier]
Le 9 décembre 2001, un article signé Steve Silberman dans Wired[3] a annoncé une très forte fréquence d'autisme et de syndrome d'Asperger parmi les enfants des informaticiens de la Silicon Valley (USA). L’expression est restée, surtout pour les personnes atteintes du syndrome d'Asperger.

Le geek dans la fiction [modifier]

Bandes dessinées [modifier]

Web series [modifier]

Webcomics [modifier]


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:00 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rastacox


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2009
Messages: 1 006
Localisation: CPB-ESSCO

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:01 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

merci deuf!
_________________
ESSCO for ever


Revenir en haut
Rastacox


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2009
Messages: 1 006
Localisation: CPB-ESSCO

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:02 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

signez la pétition!!!
_________________
ESSCO for ever


Revenir en haut
Rastacox


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2009
Messages: 1 006
Localisation: CPB-ESSCO

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:02 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

Bannir Bannir Bannir Bannir Bannir Bannir
_________________
ESSCO for ever


Revenir en haut
Deuf


Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 3 144
Localisation: Le Passage

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:02 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

c'est fait !!

Revenir en haut
Max LeSinge


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2009
Messages: 3 671
Localisation: Ur anus

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:04 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

J'aime bien la prononciation de NERD  Mr. Green
_________________




Revenir en haut
Deuf


Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 3 144
Localisation: Le Passage

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:05 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

"prononcer neurde"  Smile Smile Smile

Revenir en haut
Max LeSinge


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2009
Messages: 3 671
Localisation: Ur anus

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:07 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

ça sent le truc écrit par un mec qui rentre dans la catégorisation de l'article...
_________________




Revenir en haut
Deuf


Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 3 144
Localisation: Le Passage

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:07 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

oui, c'est vrai que ca en fait un peu l'apologie

Revenir en haut
Max LeSinge


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2009
Messages: 3 671
Localisation: Ur anus

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:09 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

Wikipédia, le savoir des geeks pour les geeks...
_________________




Revenir en haut
Deuf


Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 3 144
Localisation: Le Passage

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:17 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

"les geeks parlent aux geeks" ..crrhhcc....


Revenir en haut
Max LeSinge


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2009
Messages: 3 671
Localisation: Ur anus

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:19 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

Pas très geek ton poste radio !
_________________




Revenir en haut
Deuf


Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 3 144
Localisation: Le Passage

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:20 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

c'etait pour illustrer les propos avec la voix des speakers de la 2nde guerre mondiale .....

Revenir en haut
Max LeSinge


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2009
Messages: 3 671
Localisation: Ur anus

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:21 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant

Il faut un long nez et de grandes oreilles pour faire comme 2gôles !
_________________




Revenir en haut
Deuf


Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 3 144
Localisation: Le Passage

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 14:22 (2009)    Sujet du message: parrainage essco/cpb Répondre en citant



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:27 (2017)    Sujet du message: parrainage essco/cpb

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TIC 2009 Index du Forum -> TIC 2009 -> TIC 2009 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 13, 14, 15  >
Page 12 sur 15

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template